Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Armes en bois

Utilisés dans de très nombreux arts martiaux dans le cadre de katas, les armes en bois ont, cependant, des représentants plus importants. On pensera notamment au kendo, au kobudo, à l’aïkido, au chanbara et au karaté. Les armes peuvent être utilisées à des fins de kata, comme évoqué précédemment, ou pour la pratique directe, en entraînement comme en compétition. Choisir son arme devient alors un facteur important pour tout sportif qui souhaitera s’améliorer dans sa pratique.

Comment choisir son arme en bois, bokken, jo, tanto … ?

Le type d’arme :

Sans surprise, ce choix est purement lié à votre discipline et à votre goût. Si l’ équipement de Kendo nécessite un bokken, certaines pratique sont plus globale. Nous disposons ici des modèles d’arme en bois pour arts martiaux suivant :

  • Bâton de Kali : bâton de self défense pour la pratique du Arnis (art martial philippin).
  • Bo : termes signifiant bâton long en japonais.
  • Bokken : sabre de bois imitant la forme du katana.
  • Canne de combat : comme son nom l’indique, une canne.
  • Jyo (ou Jo) : termes signifiant bâton moyen en japonais.
  • Kama : faucille, utilisée initialement par les paysans Japonais pour la récolte du riz.
  • Nunchaku : fléau à deux sections.
  • Sansetsukon : fléau à trois sections, parfois compare à un nunchaku à 3 bâtons.
  • Shoto : sabre japonais.
  • Tanto : couteau japonais – mini katana.
  • Tonfa : matraque avec une poignée latérale, là encore, initialement un manche d’outil japonais détourné de sa fonction.
  • Yawara : petit bâton de la taille d’une main utilisé dans la pratique du yawarajutsu.

Couleur et poids :

Hormis certains modèles peints, la majorité des armes en bois dédiées aux arts martiaux voit leurs caractéristiques de couleur et de poids imposées par l’essence de bois sélectionnées. Pour l’entraînement ou pour la pratique des enfants, il est toujours possible d’adopter l’usage d’un matériel en mousse ou en plastique afin de diminuer drastiquement le poids, mais toute pratique sérieuse d’un art martial nécessitant une arme devrait être effectuée avec une arme en bois.

L’essence du bois :

Lorsqu’on évoque le bois d’une arme, on parle généralement d’essence de bois. Contrairement au cuir utilisé dans les gants de boxe, la matière dans laquelle est taillé votre équipement peut avoir une influence sur la résistance de votre arme et donc sa longévité, mais aussi sur son poids, sa flexibilité, sa prise en main (sensation et accroche) et sa couleur. Il existe de très nombreuses essences de bois pour les armes d’arts martiaux, et nous essayons de vous sélectionner les armes au meilleur compromis. Voici les 2 différents bois les plus connus pour la réalisation d’armes :

  • Chêne rouge (Hon Akagashi) : il s’agit du bois d’origine de la plupart des bokkens à l’époque. Il est relativement lourd et n’est plus utilisé aujourd’hui que pour des armes haute gamme. Avec la diminution des forêts permettant l’exploitation de cette essence, il a rapidement été remplacé par le Ichiikashi, lui aussi nommé chêne rouge dans le commerce et aux propriétés fortement similaires.
  • Chêne blanc (Shirogashi) : légèrement plus lourd que le chêne rouge, il a des propriétés de solidité et de flexibilité relativement similaire, c’est d’ailleurs pourquoi il est, lui aussi, très utilisé dans la conception des armes en bois japonaise.

Bien évidemment, il existe de nombreux autres bois, parmi lesquels le Yuzu (léger, plus esthétique, mais moins résistant - rose), le Kiri (très léger, idéal pour les katas ou pour les personnes aux articulations douloureuses - crème), le Hêtre du Japon/Buna (léger et relativement résistant – jaune), le Camélia Japonais/Tsubaki voir parfois Biwa (léger mais faible résistance, idéal entraînement sans contact – crème) ainsi que différents ébènes (généralement réservé à vocation ornementale ou symbolique). A noter l’existence d’une essence singulière, le Sunuke, issue de Yuzu multi centenaire.

Synthèse : choisir son arme

En fonction de vos besoins et de votre pratique, on utilisera :

  • Une essence légère : pour l’entraînement, la pratique sans contact, les katas ou l’utilisation par des enfants ou des adultes plus faible.
  • Une essence plus lourde : pour la pratique standard (d’où l’utilisation massive de chêne blanc et rouge pour la fabrication de tanto, bokken et autres jyo.

Comment entretenir ses armes en bois :

Il existe deux différences majeures dans les armes en bois d’arts martiaux.

Les armes en bois vernies : une arme vernie ne nécessite pas nécessairement un entretien régulier. Une arme de qualité aura un vernis fin et incolore qui agira comme une couche protectrice contre les agressions de l’humidité. Après un certain temps d’utilisation (dépends de nombreux facteurs), le vernis sera sans doute à refaire, écaillé à certains endroits par exemple (coup, transpiration des mains…). Vous devrez alors poncer l’arme pour retirer l’ensemble du vernis puis à nouveau vernir.

Les armes en bois non vernies : une arme sans revêtement est dite brute, ou nue. Son entretien passera par un huilage régulier. Le huilage dépend un peu de la pratique, mais dans l’ensemble, on constate qu’un entretien mensuel est l’assurance d’une excellente longévité. Préférez de l’huile végétale à l’huile minérale. Répéter l’action jusqu'à ce que le bois n'absorbe plus l'huile. Laissez sécher la dernière couche quelques heures avant d'essuyer l'excédent.

Comment stocker vos armes en bois ?

En général, il faut réduire au minimum l'exposition de l'arme aux changements d'humidité ou de température. Ne la laissez pas au soleil ou près d'une source de chaleur (chaudière, poêle, cheminée …). Bien évidemment, l’humidité, grande ennemie du bois, est aussi à proscrire, donc évitez les endroits humides (extérieur, garage mal isolé, sous-sol …).

On peut avoir tendance à l’oublier, mais faites également attention au transport. L'erreur la plus courante est de laisser votre arme dans le coffre de votre voiture. En hiver ou pire, en plein soleil, la température peut varier rapidement, ce qui risque fort d'endommager, voire de déformer l’arme (quelques heures pouvant suffire).

Il est impératif de stocker vos armes horizontalement, dans une pièce ventilée, ni trop humide ni trop sèche. Il faut donc éviter les caves, les garages, ou les endroits humides comme la salle de bain etc. La chambre à coucher (sous le lit) ou sur une étagère peuvent être de bonnes solutions de stockage. Les armes non vernies seront huilées régulièrement.

Pourquoi stocker son arme horizontalement est important ?

Le bois est soumis à l'échange d'humidité atmosphérique, qui contracte et dilate la fibre. La température et l'humidité peuvent varier considérablement entre le sol et le plafond. Stocker vos armes à la verticale signifie exposer les différentes parties de l'arme à des conditions différentes. Déformant l’arme et la rendant inutilisable.

Pourquoi huiler son arme en bois sert le stockage ?

Les armes non vernies sont beaucoup plus sensibles aux conditions extérieures. On appliquera donc régulièrement de l’huile dessus afin de saturer le bois en huile, limitant de facto l’absorption de l’humidité ambiante.

Réparer une arme en bois : Bokken, Jo, Tonfa…

Bien que vous puissiez certainement trouver des réponses contraires sur Internet (des tutos vidéo peut-être même), cependant, nous déconseillons clairement la réparation d’une arme fissurée, tout comme un casque ayant déjà eu un choc.

Un matériel présentant un très léger défaut peut être poncé (revernir si nécessaire).

On pourra également tenter de faire reprendre une forme à une arme déformée en utilisant la chaleur. On exposera la partie opposée de la courbure à la source de chaleur de manière à rétracter les fibres dans le sens opposé de la courbure. Pour éviter de vriller ou casser votre arme, vous pouvez demander à un spécialiste de le faire pour vous, et notamment à un menuisier (expert en bois). Certains bois plus souple, comme le chêne rouge et le chêne blanc vous permettent aussi d’appliquer pendant plusieurs jours une pression dans le sens opposée à la courbure.

Vos armes en bois sont sensibles aux marques, lorsque vous les entretenez ou les réparez, pensez à utiliser des matériaux pour le bois (chiffon, cire, vernis à bois adapté, étau en bois …).

par page
Résultats 1 - 32 sur 41.
Résultats 1 - 32 sur 41.

Filtres

Prix

0 € - 280 €